une bonne coopération _ empowerment des mères

meres 1

Dans une pédagogie humaine, individualisée et liée aux besoins des enfants, il est important de maintenir une bonne relation avec l’entourage de l’élève, avec ses parents et la communauté dans laquelle il vit.

A l’école vivante nous organisons régulièrement des réunions avec les parents de nos élèves.
Pour mieux répondre aux questions de la vie, pour un bon développement de l’enfance vers l’adolescence et pour favoriser une éducation école-maison balancée et harmonieuse, nous avons dernièrement commencé à nous réunir surtout avec les mères de nos élèves.

La société musulmane locale garde bien la séparation des sexes et la division classique du travail.
Les femmes sont reines du foyer et les hommes s’occupent de la vie extérieure.
Ce sont alors les mères qui sont responsables pour l’éducation des petits.
Ce sont elles qui connaissent les besoins des enfants, ce sont elles qui demandent, entrainent, rappellent, répètent, racontent , écoutent et parlent avec leurs enfants.
C’est avec elles qu’on a des meilleures discussions profondes.

Elles sont vives, ces mères, même si elles sont souvent analphabètes elles-mêmes,  elles sont intéressées, motivées, engagées, plein d’amour et prêt à apprendre et à prendre des nouveaux chemins d’éducation avec leurs enfants.

C’est en collaboration avec elles qu’une école peut vraiment donner le mieux à ses élèves.
C’est ce travail intégrale qui peut favoriser un développement durable, un bon chemin entre tradition et modernité et un impact positif à long terme.
C’est une sorte d’empowerment des femmes et de la société en générale.
Et c’est un des valeurs de l’école vivante : se développer ensemble vers nouveaux horizons. Pour le bien de tous.

meres 2

Advertisements