“Soyez les propagateurs de la paix”

Parties de l’appel des imams du Rhône,
Khoutba (sermon) de vendredi des prédicateurs musulmans français,
appel aux éducateurs et à tout le monde,
pour la paix et la fraternité : 

koram_und_kette_sw calligraphie_stockmalen_sw koran_sw

« Que disent véritablement les textes fondateurs de l’islam ?

C’est parce qu’il est capable du pire, que l’homme doit faire un effort à l’intérieur de lui-même pour être le meilleur.
Il doit lutter au quotidien contre les forces les plus négatives de son être. Son humanité dépendra essentiellement de sa capacité à maîtriser ses pulsions, ses tensions et ses démons intérieurs, nous dit la tradition musulmane.

Et au lieu de déclarer la guerre au monde entier, l’homme devrait apprendre à mener un combat à l’intérieur de lui-même, dans son cœur, car l’homme est sur terre non pas pour détruire la vie, mais pour la donner :

“Quiconque a tué un être humain non coupable de meurtre ou de sédition sur la Terre est considéré comme ayant tué l’humanité tout entière ; et quiconque a sauvé la vie d’un seul être humain est considéré comme ayant sauvé la vie de l’humanité tout entière !” (Coran 5/32).

Et dans la tradition musulmane, on trouve cette parole du prophète (Psl) qui appelle au respect foncier de tous les croyants :

“Quiconque fait du mal à un chrétien ou à un juif sera mon ennemi le jour du Jugement” (rapporté par Muslim).

L’homme n’est pas sur terre pour haïr mais pour aimer :
“Nul d’entre vous n’a la vraie foi s’il ne désire pas pour son prochain ce qu’il désire pour lui-même”(hadith rapporté par Bukhârî).

L’homme n’est pas sur terre pour prêcher la haine mais pour propager la paix :
“Répandez la paix, donnez à manger à ceux qui ont faim, honorez les liens de parenté, priez alors que les gens dorment, vous entrerez au paradis en paix” (hadith rapporté par Tirmidhi).

C’est au fond ce qu’enseignent toutes les religions et toutes les philosophies.
Elles font du respect de la vie, de la diversité, de la dignité humaine, des croyances et des religions un principe universel.

Dans la tradition musulmane, la diversité est perçue comme une volonté divine :
“Et si Dieu l’avait voulu, certes Il aurait fait de vous une seule et même communauté ; mais Il a voulu vous éprouver par la diversité. Rivalisez donc d’efforts dans l’accomplissement de bonnes œuvres” (coran 5/48).

Le respect de la diversité est notre défi aujourd’hui. Elle est notre épreuve de tous les jours. Quand elle est bien gérée, cette diversité est une richesse, elle équivaut à une rivalité dans la bonté. Mais quand elle est mal gérée, elle peut s’exprimer dans la volonté de puissance, de pouvoir sans partage et de violence dans ce monde où différentes traditions se mêlent et vivent ensembles. […]

Les valeurs humaines auxquelles nous sommes tous attachés sont plus essentielles que nos divergences et ce qui nous rapproche est bien plus important que ce qui nous sépare. »

Le texte complet est à lire ici : https://ecolevivante.files.wordpress.com/2015/11/khottba-du-vendredi-20-novembre-2015-imams-du-rhc3b4ne.pdf

 

Advertisements